L’UE, ou comment aller se faire voir chez les Grecs.

Depuis toujours, on entend cette phrase : vas te faire voir chez les Grecs (la perfection, à une lettre près :-). Et bien grâce à l’Union Européenne, vous n’avez plus besoin que d’une carte d’identité même si vous y allez en voiture.

welcome!En effet, la famille s’est agrandie le 31/12/06 à minuit avec l’entrée dans l’UE de la Roumanie et de la Bulgarie.
Ces deux pays « comblent » l’espace non communautaire qu’il y avait entre la Slovénie et la Grèce, membre isolé depuis 1981.

Je me réjouis de cet élargissement et salue les « news kids on the block » comme les a nommés The Economist. Mon mag’ préféré soutient également cette entrée, tout en rappelant la difficulté de l’intégration : le chemin est droit, mais la pente sera raide! Le PIB par tête de la Bulgarie et de la Roumanie est de respectivement 4.490$ and 3.480$ contre une moyenne de 29.330$ dans l’UE. Les 8 derniers membres sont entrés avec un PIB par tête de 9.240$ en 2004. Le rattrapage sera d’autant plus difficile que la corruption et le crime organisé sont très présents (priez pour les aides européennes…).

Finalement, il ne s’agit que de l’inévitable (même s’il fallait prendre son temps): ces pays sont acceptés comme Européen, et il semblait impensable que l’UE ne les accepte pas pour stabiliser la région et la tirer vers le haut.

Je me permets un petit clin d’oeil sur cet élargissement. Finalement la boucle est bouclée : sur mon bureau à Lyon, se trouve un sous-main avec une carte du monde. Le plastic recouvrant la Bulgarie a été éventré au cutter par ma personne, lorsque ce pays a éliminé la France de la Coupe du Monde de foot 1994 (j’étais jeune)!

non Kosta, pas dans la lucaaaarne!!!Et oui, ce pays joue depuis toujours dans la zone Europe lors des éliminatoires et des coupes d’Europe pour les clubs. C’est la même chose pour la Roumanie dont les clubs se sont notamment illustrés il y a quelques années sur la scène européenne.

Donc, juste pour alimenter l’énorme débat au sujet de la Turquie et de son adhésion en Europe (discutée et discutable, j’en conviens. Mais assez logique à long terme), je tiens seulement à dire que Galatasaray, le meilleur club du pays, sévit depuis des années en coupe d’Europe (il a remporté la coupe de l’UEFA en 2000) et que l’équipe nationale est crainte depuis dix ans maintenant.

En guise de conclusion, je souhaite dire que si je croise Emil Kostadinov, bourreau bulgare des français lors d’une triste soirée footballistique de novembre 1993, je ravalerai ma déception et féliciterai mon frère européen pour son magnifique but (on a gagné en 98 après tout 🙂

Allez, on se fait tous mal en cliquant ici

Publicités

1 Response to “L’UE, ou comment aller se faire voir chez les Grecs.”



  1. 1 Y’a comme un « turc » bizarre dehors « Open-space Rétrolien sur 23 juin 2008 à 10:26

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Archives

Le son

(Nb de titres)

anti_bug_fck

Aimez moi :-)


%d blogueurs aiment cette page :