Berlin 1ère étape : une collocation

Berlin-KWG-Nuit-copie-1.jpg

Me voilà à Berlin depuis mardi dernier. Première étape, la recherche de collocations.
Les points qui m’ont marqué :
le prix : pour 2,5 fois moins que ce que je payais à Paris, je peux avoir une chambre plus grande (30m²) qui ne représente qu’un quart de l’appartement total… Du coup je suis tenté de garder mon budget parisien pour me louer une rue 🙂
la numérotation des rues : c’est bête peut-être, mais ils ne font pas comme nous. La numérotation part d’une extrémité et d’un coté de la rue, puis va à l’autre bout de la rue, pour changer de côté puis revenir. Donc quand vous avancez dans la rue, d’un côté les nombres augmentent et de l’autre il diminue. Pire, avez 24 d’un coté et 231 de l’autre.
– l’organisation de la ville: je me suis déjà pas mal déplacé et je trouve – à confirmer – que les quartiers sont hétérogènes. En témoigne cet appartement que je suis allé visité : au 31 de la rue, se trouvait un immeuble magnifique et tout refait. Au 31A, se trouvait un appartement miteux dans un immeuble miteux avec des tags miteux. Déception…
– le niveau de langue : l’allemand parle anglais, c’est un fait. Donc pas de problème en cas de niveau d’allemand défaillant. J’ai déjà fait deux visites dans la langue de Beckham, euh, Shakespeare je voulais dire
– références : personne ne m’a parlé du loyer. On ne m’a demandé aucune référence ou garantie pour la caution. Et je sens que l’on ne va pas davantage m’embêter par la suite.

Enfin, voici quelques conseils destinés à ceux qui essayeront un jour de trouver un appartement à Berlin. Ces conseils me mènent au mot du jour : Blitzkrieg. Cela signifie « guerre éclair » et c’est un certain Adolf qui l’a inventé en lançant contre ses ennemis des attaques rapides où ses troupes étaient constamment en mouvement (au lieu de rester dans des tranchées). J’utilise cette référence historique (un peu poussée) pour exprimer la réactivité dont il faut faire preuve pour pouvoir visiter un appartement. Il s’avère que je ne sois pas le seul à chercher une collocation. Chaque annonce fait donc l’objet de dizaines de réponses. Ainsi, ce sont les premiers qui sont servis. Il s’agit donc de guetter l’annonce et d’appeler le plus vite possible.

Les autres points sont classiques :
– Consulter www.wg-gesucht.de et www.studenten-wg.de, les références en termes de collocations
– Aller à l’Est pour avoir des appartements moins chers
– Eviter les appartements chauffés au charbon…
– Eviter l’annonce qu’un gars republie régulièrement, et qui donne l’impression d’avoir plus sa place sur Meetic

Je vous laisse avec une photo prise entre deux visites sur laquelle le soleil fait ce que je vais faire : il se couche !
Le jeu du jour : trouver le détail qui tue (hors texte) et qui assure que cette photo a été prise en Allemagne.

Publicités

0 Responses to “Berlin 1ère étape : une collocation”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Archives

Le son

(Nb de titres)

anti_bug_fck

Aimez moi :-)


%d blogueurs aiment cette page :