Entendu à Berlin : quand les étrangers parlent français

connaissance-francais-europe.png

« Ce qui me pose problème en français, c’est la succession de mots dans certaines phrases comme « est-ce qu’il y a ». Je connais chacun des mots mais j’ai du mal à saisir le sens global« . 

Le propre de chaque langue est d’être paradoxale, car ce ne sont pas forcément ceux qui savent la parler couramment qui connaissent le mieux son fonctionnement. En effet, la langue maternelle est par définition apprise assez spontanément, sans passer par les cases grammaire et syntaxe.

Ainsi, se sont souvent les étrangers qui peuvent expliquer une règle le plus rapidement. Leur perception de notre langue est aussi toujours intéressante. Ainsi, la citation ci-dessus est de ma colocataire, qui a fait 5 ans de français.
 
Elle souligne en effet cette tendance du français à nécessiter beaucoup de mots . La comparaison avec d’autres langues renforce cette impression. La traduction de mon CV en anglais prend 15% d’espace en moins. En outre, « est-ce qu’il y a » (ou « y a-t-il ») se traduit « Gibt es » et « Is there » respectivement en allemand et en anglais.

Venons-en à l’allemand justement. Cette langue a la mérite d’être très logique et assez expressive. Logique car, même si la grammaire peut-être dense, il y a peu d’exceptions. Expressive, car les allemands n’hésitent pas à créer des mots à partir d’autres. Ainsi, on m’a fait remarquer récemment que « Wörterbuch », le mot allemand pour « dictionnaire », contient Wörter (mots) et Buch (livre). Le Wörterbuch n’est donc rien d’autre que le « livre des mots ». Ceci explique au passage la longueur parfois impressionnante de certains mots, qui ne sont que la juxtaposition de plusieurs termes et qui, du coup, ne sont pas forcément difficiles à retenir.

Ex: Autobahngebühr (prononcer « aotobannegébure »)
– Auto = voiture
– Bahn = voie
– Gebuhr = taxe
– Autobahngebuhr = péage (Donc pour 3 mots connus, le 4ème offert!)
CQFD!

PS : la carte correspond à la connaissance de la langue française en Europe

0 Responses to “Entendu à Berlin : quand les étrangers parlent français”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Archives

Le son

(Nb de titres)

anti_bug_fck

Aimez moi :-)


%d blogueurs aiment cette page :