Archive for the 'L’anglais : la langue' Category

Internship

J’ai débuté mercredi mon stage pour 3 mois, voici les premières impressions:

La première surprise est liée aux horaires. L’été dernier, lors de mon stage précédant (en France), je faisais 40h par semaine et je pensais que c’était un minimum par rapport à Londres. Et bien pas du tout! Puisque je suis dans une boîte française , j’ai droit aux horaires français: 35h! Je n’ai jamais été autant de gauche! A cela s’ajoute un salaire anglais (je n’ai jamais été autant de droite). J’obtiens un salaire horaire multiplié par trois par rapport à l’été dernier! Et aussi, je rentre tranquille entre 18h et 19h avec plus de boulot, décontraction totale.

Le lieu est vraiment génial! Z_1 On est en plein cliché puisque je travaille à la City (pas le magasin de vêtements comme certains ont pu le penser…). Je suis pas loin du London Stock Exchange, la bourse londonienne, et de l’église St Paul. Promis, je vous fournirai en photos!

L’immeuble est immense, je suis au 3ème étage. La moitié de l’espace est … sans mur! Je suis dans un immense (mais classe) open-space. C’est plutôt cool d’autant plus que l’atmosphère est bonne.

J’en viens à ce qui m’a le plus surpris: la décontraction et les relations entre les personnes. Déjà, pas de barrière du langage puisque le vouvoiement et le tutoiement n’existent pas en anglais. C’est You pour tout le monde. Ensuite les gens s’appellent par leurs prénoms. Pour ce qui est de l’habillement, c’est « casual« ! Tant que l’on ne rencontre pas de clients, on peut se passer du costume-cravatte à partir du moment où l’on reste bien habillé. Evidemment, le vendredi, c’est « casual Friday« , c’est à dire que l’on peut être un peu plus décontracté. J’ai croisé aujourd’hui quelqu’un avec une immonde chemise en jean ponctuée de fleurs rouges… Le mauvais goût anglais n’est pas un mythe!

En revanche, à midi, c’est chacun pour soi : la plupart des anglais mange … devant leurs écrans d’ordinateur, seuls. Par contre, à 17h, tout le monde part! SI j’ai oublié de dire quelque chose à mon chef à 17h05, c’est trop tard.

Toutes ces règles disparaissent lorsque l’on travaille dans les département plus liés à la finance et aux activités de la boîtes. Le bonheur est dans Internet, le marketing et les RH!

Voila, y en aura plus un peu plus tard.

Publicités

L’heure du bac

Je remets une petite couche à l’approche des vacances.

Je commence tout de suite avec la philo puisque notre mot de vocabulaire va entraîner une discussion un peu longue.

Philo: cette semaine vous avez droit à un invité spécial. Il s’agit de Julien qui est dans mon groupe de travail. Sa citation montre qu’il aurait largement sa place dans notre colloc’. Nous avons eu droit à un « il neige partout en France sauf ici ». Cette phrase est assez sympa, elle montre le mélange que l’on fait progressivement entre France et Grande Bretagne. Les repères sont finalement flous: nous sommes avec beaucoup de français, dans une école qui se veut européenne mais qui garde une origine française marquée. Pour faire Paris-Londres, il suffit de prendre le train avec sa carte d’identité. On voit à peine la différence. Et quant à (comme bertrand) l’anglais, on finit par être à l’aise avec et à ne plus trop être  dérangé par le changement de langue. Donc quand il neige en France, on s’attend à ce qu’il en soit de même ici!

Anglais: le terme de la semaine est un nom : failure. Cela signifie erreur, échec. L’exemple le plus surprenant est celui-ci: tappez failure dans google on trouve ca: résultat. La première réponse est la biographie de Bush sur le site OFFICIEL de la maison blanche! (bah oui pcq y a des versions plus … hum… « chaudes » de ce site qui apparaissent quand vous entrez la mauvaise adresse). La question maintenant est: comment cela se fait-il??? Un élément de réponse est surement le 2nd résultat: le site de Michael Moore. Je fais une parenthèse technique sur le référencement dans les moteurs de recherche:

Le référencement est automatique, et gratuit. Ce sont les robots de Google qui viennent sur votre site, regardent ce qui se trouve dessus et gardent les mots qui le qualifient le mieux. Pour ce blog, on aurait: « Londres, étudiant, citation frigo, humou, beau, intelligent » (hé hé). Les robots se limitent à compter les mots. Puis lorsque vous lancez une recherche, google va vous proposer les sites les plus pertinents par rapport au mot clé. C’est le nombre de clics sur le lien qui va déterminer la position du site par rapport aux autres (d’une manière simplifiée, il y a d’autres facteurs qui entrent en jeu comme le nombre de liens qui mènent à ce site). Ainsi, la bio de Bush est le site le plus visité par les personnes qui ont lancé une recherche « failure »

J’imagine bien les milliers de fans de Michael Moore, avec la détermination qui caractérise les américains, cliquer régulièrement sur le lien pour le faire remonter dans les classements. Ils ont du y passer bcp de temps puisque la bio de Bush n’a rien à voir avec le mot failure, (on n’y retrouve jamais le mot! »).

Une autre explication serait que Google l’ait mis en première place mais ca serait un suicide économique pour cette entreprise californienne. Ca serait très très osé!

Pour nos bacheliers (épisode 4)

Nouvel épisode de la série pour nos bâcheliers. Cette semaine je commence avec l’anglais. Mot de la semaine:

Plumber: littéralement, ca veut dire « vaguement plombier« : il s’agit d’un être étrange parlant un langage plus ou moins proche de l’anglais et qui vient 4 fois en un mois pour ne rien réparer du tout.

On lui fait répéter 15 fois la même phrase en espérant que ce soit de l’anglais mais finalement on ne comprend rien. Il passe le matin, tôt de préférence, mais une fois reparti, il n’y a toujours pas de pression.

Honnêtement, lorsque l’on vit à l’étranger, tout devient une expérience, même appeler un « vaguement plombier ». On apprend sur le tas le champ lexical approprié (fuite, sol, plafond, tube, chauffe eau ==> leak, floor, ceiling, tub, water-heater) et on essaye de communiquer tant bien que mal. Vraiment notre plombier est incompréhensible lorsqu’il parle. Ses phrases sont donc pontuées de hochement de tête hésitants de ma part… La plomberie anglaise laisse à désirer… Toutes les collocs’ des environs ont des pbms…

Je passe à la philo avec, une nouvelle fois, Jon qui se distingue: cette citation peut nourrir toute les réflexions portant sur le temps et notamment celles qui cherchent à le remettre en cause. Car finalement, qu’est-ce que le temps? Pourquoi une journée devrait-elle durer 24H? A quelle heure la matinée termine-t-elle? Jugez-en par vous même: « demain, je dors jusqu’à 14h du matin« . Imparable…

Citation frigo de la semaine

Pour me rattrapper de l’absence d’aide au bac de la semaine dernière, je vous propose une citation frigo pour le moins puissante!

Philo: Cette semaine c’est Guénolé qui s’illustre en affirmant: « c’était un concert avec 4 000 personnes, y’avait un milliard de gens« .
Magique…

Anglais: Le mot de la semaine est « busy ».   Cela signifie « occupé ». On notera que c’est à partir de ce mot que se forme business (littéralement : le fait d’être occupé). J’ai un super exemple: c’est comme si en deux semaines, on avait un projet de consulting en marketing pour une entreprise, un projet de marketing, un projet de supply chain, 2 de finance et, accessoirement, quelques cours…
En même temps, on est censé se trouver un stage. Honnêtement, pour bien faire la chose, il faut aller sur le site de l’entreprise, se renseigner, personnaliser sa lettre de motivation bla bla bla.

En gros, on ne s’embête pas, et en plus, je suis plutôt du genre sérieux. C’est un problème ici d’aimer bien faire les choses… en tout cas c’est « time consuming » (deuxième mot anglais de la semaine qui signifie « qui prend du temps »)

Mobilisons nous pour le bac

Puisque mon frère passe son bac cette année, je propose une petit aide par distance pour mieux préparer ses épreuves. C’est pourquoi j’ai décidé de créer une rubrique hebdomadaire: le mot et la citation frigo de la semaine. Ceci permet ainsi à mon cher frère de disposer de vocabulaire en anglais et de citations en philo

semaine 1:

Anglais: « drought »: sécheresse. Mot particulier plus inventé que vérifié dans un pays comme l’Angleterre… Avec 1 jour de soleil pour 3-5 de pluie, on voit mal comment ca pourrait arriver! Mais attention, les anglais sont fair-play! Depuis que je suis la, lorsqu’il pleut, il pleut VRAIMENT. Et le lendemain, c’est soleil et ciel bleu pour toute la journée. Je pense que mon temps préféré est justement un temps ensolleillé après une grosse journée de pluie.

Philo: nous avons pris l’habitude de noter sur notre frigo les phrases un peu… bizarres prononcées au sein de notre colloc’. Ainsi, tout débordement verbal est imédiatement « frigogidé » en gros.
Nous commençons cette semaine avec :
« Ca fait toujours ça en moins de kilos en plus » (Guénolé)
Contexte: dit par Guénolé en prenant des frites dans l’assiette de Jon pour pas qu’il grossisse…

Rassurez-vous, on en a déjà plein des comme ça (Kant n’a qu’à bien se tenir).


Archives

Le son

(Nb de titres)

anti_bug_fck

Aimez moi :-)

Publicités