Posts Tagged 'Los Angeles'

Vacances Californie et Grand Canyon : itinéraire en voiture

Voici ci-dessous notre itinéraire lorsque nous avons fait notre voyage en voiture dans l’Ouest américain (Californie + Las Vegas + Grand Canyon).

J’ai fait une carte Google avec le trajet, les hôtels et certains bons plans (notamment pour manger). J’ai également ajouté certaines photos qui mènent à mes galeries Flickr. La version détaillée est ici.

Le but est donc à la fois de garder un petit souvenir et de partager notre expérience. Bien sûr, n’hésitez pas si vous avez des questions !

L’ensemble des billets sur ce road trip californien se trouve ici.


Notre parcours (en 3 semaines) :
Los Angeles (Californie)
Grand Canyon (Arizona)
Las Vegas (Nevada)
Vallée de la Mort (Californie)
Yosemite (Californie)
San Francisco (Californie)
Monterey (Californie)
Santa Barbara (Californie)
– Los Angeles (Californie)

Les autres billets sur ce voyage sont tous ici

Publicités

Road Trip américain (10) : la route 1, de San Francisco à Los Angeles

méduse

Ca sent forcément la fin lorsque l’on se rend dans la ville d’où part son vol retour. Mais ça n’empêche pas de continuer à en profiter. Notre dernier trajet était de San Francisco à Los Angeles. Nous avions prévu 2 jours pour le faire, afin de profiter de Monterey et de la fameuse Road 1.

Il y a plus rapide que la Road 1 pour rouler. Vous pouvez prendre l’autoroute 101, qui est plus directe et qui s’approche par moment de manière sympathique de l’océan. Même que la 101 et la 1 fusionnent sur certaines parcelles. Mais vous ne ferez jamais aussi bien que la seconde pour longer les côtes, et profiter de l’immensité bleue. C’est quand même bien plus agréable de conduire dans ce contexte plutôt que sur de longues lignes droites dans un décor désertique, comme autour de Las Vegas.

Si, contrairement à nous, vous évitez de rouler dans ces lacets de nuit, ou au milieu de la brume, vous allez adorer. Nous y sommes arrivés parfois. Même si nous avons eu droit à un spectacle intermittent,  la vue est vraiment magnifique.

Accessoirement, il faut s’arrêter en chemin à Monterey. Pas pour ses parkings chers et ses magasins hyper touristiques, mais pour son joyau : l’aquarium de Monterey. Certains feront comme objection qu’il y en a un à San Francisco, et que c’est plus pratique. « Certes » te répondrai-je, public chéri, mais Monterey est encore mieux. C’est pas moi qui le dis, c’est le guide, et c’est surtout la population californienne (sur un échantillon de 10 personnes sondées, avec une méthode à donner des ulcères à mon ancienne prof de stats).

L’aquarium cherche à reconstruire la faune et la flore locale : vous pourrez donc apercevoir dans un  bocal (un gros) des requins, côtoyant des raies, des saumons et autres poissons. Les enfants apprécieront les loutres et les manchots également. Dans un bon jour où les raies n’en auront pas marre de se faire tripoter (je ne pouvais m’empêcher de faire la blagues, mais je vous assure que c’est vrai !), la zone où l’on peut toucher les poissons et les plantes marines peut être très sympathique. Il y a aussi le bocal (un très gros) reproduisant la faune au grand large : les requins sont plus gros (voire complètement marteaux…) et les thons vous rappellent qu’il ne faut pas plusieurs thons pour remplir une boîte de conserve, mais que c’est l’inverse.

Mais le vrai plaisir de cet aquarium est sa spécialisation dans les méduses (« jelly fish » en anglais, soit littéralement le « poisson gelée»). Sachez que la méduse n’est pas (seulement) un poisson en forme de sac plastic gâchant vos vacances au bord de la Méditerranée. C’est surtout un poisson majestueux, à la nage incroyablement gracieuse, et aux formes en dentelles. Leur déplacement est hypnotisant. Je peux les observer pendant des heures.

Et pour finir, nous avons passé quelques jours à Los Angeles : le Studio Universal est pas mal et conseillé hors-saison : seulement 20 mn de queue à toutes les attractions au lieu de 1h-1h30. Et la comédie Musicale « Wicked », suite-flash back du Magicien d’Oz, est vraiment très bien. Là aussi, en semaine, vous pouvez profiter des sièges vides pour prendre une meilleure place que celle indiquée sur votre ticket.

En fin de compte, les vacances en septembre n’ont que des avantages…

Tous les articles sur ce road trip américain sont ici

Road Trip américain (3) : Los Angeles

Musée Getty

Je n’ai pas écrit les épisodes de ma série « road-trip » dans l’ordre. Un petit flash-back avec nos premiers jours à Los Angeles.

Los Angeles est une ville comme je n’en avais jamais vues, dans le sens où il n’existe pas un centre-ville servant de centre de gravité, autour duquel se développe la ville. Los Angeles « Downtown » (traduction de « centre-ville » ) est même assez décevant puisqu’il s’agit d’abord du quartier d’affaires. On y trouve bien El Pueblo (Olvera Street), rue aux couleurs mexicaines mais le tout est très touristique et superficiel. On se consolera avec la mairie. Après être monté au 26ème étage admirer les portraits des maires de la ville, on peut grimper encore un étage pour une vue imprenable.

Il n’empêche que nous avons beaucoup apprécié ces 3 jours et pas seulement pour l’immense plaisir de retrouver (rencontrer) les personnes que je connaissais déjà. Tout d’abord parce que Los Angeles est une somme d’endroits à visiter (le touriste planifiant son voyage notera qu’une voiture est indispensable). Je vous passe Hollywood, qui, comme The Cranberries le disent si bien, « is not what I understood« . La rue célèbre pour ses étoiles incrustées sur le pavé n’est pas très reluisante. Alors que l’on se prépare au strass et aux paillettes, on trouve une atmosphère un peu mitigée. Cela fait longtemps que les stars se sont réfugiées dans les hauteurs. Que reste-t-il ? La Peninsula, avec une très belle vue sur la mer. Santa Monica et son fantastique Getty Museum. Il faut apprécier la vue sur la région, puis l’architecture (magnifique !) et enfin accessoirement une collection batie avec 1,3Mrd $ et possédant notamment les Iris de Van Gogh. La plage, avec des airs d’Alerte à Malibu, est aussi magnifique. Il nous reste les studios Universal pour notre fin de séjour.

Le second élément que nous avons apprécié est … la plongée dans la culture américaine. Notre premier déjeuner fut à « Hot N’ Tot » (amis allemands, bons jeux de mots !), un restaurant typique américain : sièges élevés au comptoir, serveuse avec une visière et un tablier venant vous reservir en café, et omelettes et pancakes dans vos assiettes. Nous avons poussé le plaisir en allant à Costco, le supermarché taille « américaine » : à la base, on s’y rend pour acheter en gros. Mais les particuliers y vont pour acheter en grandes quantités à des prix imbattables. Un pot de moutarde de 1Kg, un carton de Snickers ou une boîte de 36 piles. Vous pouvez y faire vos courses pour 1 mois. Déambuler dans les allées, qui sont semblables à celles d’un entrepôt est une expérience unique. Ces petites sorties nous ont permis de quitter le côté « touriste » pour mieux (re)découvrir la culture américaine.

Le road-trip commence bien 🙂

Tous les articles sur ce road trip américain sont ici

Road Trip américain (1) : arrivée aux Etats-Unis

Le contexte : un vol Paris – Los Angeles avec changement à Détroit. C’est donc dans cette ville que nous avons eu notre premier contact américain.

Au début : pas de queue à l’immigration. Première phrase du policier : « welcome in the US ». Sympa. Mais ensuite :

– Pourquoi êtes-vous aux Etats-Unis ?
– (Qu’avez-vous à la voix?)
– Empreinte de l’index droit
– Empreinte de l’index gauche
– Photo
– Récupération des bagages parce que « les valises doivent être contrôlées dans la première ville américaine où vous entrez ».
– Passage à la douane option « agriculture » (il y a une autre option dont j’ai oublié le nom). Vous serez heureux d’apprendre que le fromage passe, pas le saucisson, ni la nourriture que l’on vous a donnée dans l’avion.
– Re-enregistrement des bagages
– Re-contrôle de sécurité avant de monter dans l’avion. Confiscation d’une bouteille d’eau achetée en Duty-Free. Vous serez heureux d’apprendre que l’on peut boire la bouteille avant de passer le portique de sécurité (détecteur de métaux) mais pas 2 mètres après. La loi est la loi. On notera aussi que mon jean sonne à Paris mais pas aux US.
– Nous voilà libre de déambuler devant les portes d’embarquement.

Bref, « welcome in the US »

Précisions :
– L’aéroport de Détroit, 11ème ville américaine la plus peuplée, est énorme.
– Parallèlement à toutes les précautions en matière de sécurité, on soulignera le fait, qu’à Los Angeles (L.A. pour les intimes), l’endroit où l’on récupère les bagages est accessible à tout le monde.

Dans un prochain billet, j’expliquerai pourquoi nos premiers jours aux Etats-Unis sont fort sympathiques.

Tous les articles sur ce road trip américain sont ici


Archives

Le son

(Nb de titres)

anti_bug_fck

Aimez moi :-)