Posts Tagged 'Yosemite'

Vacances Californie et Grand Canyon : itinéraire en voiture

Voici ci-dessous notre itinéraire lorsque nous avons fait notre voyage en voiture dans l’Ouest américain (Californie + Las Vegas + Grand Canyon).

J’ai fait une carte Google avec le trajet, les hôtels et certains bons plans (notamment pour manger). J’ai également ajouté certaines photos qui mènent à mes galeries Flickr. La version détaillée est ici.

Le but est donc à la fois de garder un petit souvenir et de partager notre expérience. Bien sûr, n’hésitez pas si vous avez des questions !

L’ensemble des billets sur ce road trip californien se trouve ici.


Notre parcours (en 3 semaines) :
Los Angeles (Californie)
Grand Canyon (Arizona)
Las Vegas (Nevada)
Vallée de la Mort (Californie)
Yosemite (Californie)
San Francisco (Californie)
Monterey (Californie)
Santa Barbara (Californie)
– Los Angeles (Californie)

Les autres billets sur ce voyage sont tous ici

Road Trip américain (7) : le parc national de Yosemite (2/2)

un ours noir

Un deuxième billet sur Yosemite (voir le premier ici) avec nos activités : au programme, 3 jours et 2 nuits pour faire un trek et apercevoir un ours, mais si possible pas en même temps… Nous sommes arrivés par l’est via la Tioga Road, avec un premier stop à Buck Meadows. La moitié « est » du parc est hautement recommandée car très différente de l’ouest, et surtout beaucoup moins fréquentée (moins de 10% des touristes parait-il). Le temps de s’échauffer les yeux avec des paysages manifiques et de pique-niquer au bord du lac Tenaya (superbe !), nous avons eu droit à une première mise en jambe avec moins de 2h de marche pour monter le Lembert Dome. Cette ballade offre une vue superbe sur cette partie du parc.

La traversée jusqu’à l’ouest du parc où nous attendait notre hôtel a permis de relever un de nos deux challenges : un regroupement de touristes au bord de la route nous annonçait la présence d’un ours dînant quelques mètres en contrebas de la route. Et grâce à la présence d’un Ranger, nous avons pu profiter de ce spectacle sans craindre de servir de dessert.

Je vous passe la journée du lendemain dans la vallée avec un tour à vélos au faible rapport qualité – prix (à noter tout de même : les séquoias géants de Tuolumne Grove). J’en viens directement à la dernière nuit, passée dans une tente améliorée. Ambiance : des panneaux partout, exigeant de mettre sa nourriture et autres produits parfumés (déodorants etc.) dans des boîtes spéciales, afin de ne pas faire partie des 100 voitures annuelles ouvertes allègrement par les ours, et/ou d’éviter une visite nocture de ce qui est tout sauf un nounours.

Le temps d’un peu de stress / paranoïa / sommeil, nous nous sommes levés tôt pour un trek jusqu’au Nevada Falls (600m de dénivellé). La marche se fait le long d’une rivière et de chutes. On notera qu’en septembre, il y a moins d’eau… La marche est vraiment magnifique et la diversité des chemins permet d’effectuer une boucle plutôt que d’emprunter le même parcours à l’aller qu’au retour.

La prochaine fois, nous reviendrons motivés pour la marche ultime : monter jusqu’au Half Dome, un trek de 27km pour 10 à 12h de marche.

Dans un prochain billet, j’évoquerai notre retour à la civilisation dans la ville de San Francisco. Ca va être gai…

Tous les articles sur ce road trip américain sont ici

Road Trip américain (6) : le parc national de Yosemite (1/2)

Yosemite

Après un passage à Lee Vining pour découvrir le lac Mono, aussi intéressant que joli, puis Bodie, une ville fantôme comme on n’en fait plus, avec de vraies maisons abandonnées du jour au lendemain (quand il n’y a plus d’or, tout le monde dehors), nous nous sommes rendus à Yosemite (prononcer « iossémiti ») pour le parc que nous attendions le plus. Les amateurs de chiffres seront ravis d’apprendre qu’il s’étend sur 3000km², qu’il est visité annuellement par 2,5mn de personnes et que plusieurs de ses sommets dépassent 3500m d’altitude.

Yosemite se différencie largement des parcs que nous avons visités auparavant (Death Valley, Grand Canyon) avec plus de verdure (beaucoup d’arbres) et d’altitude. Le décor en soi n’est pas très dépaysant puisqu’il s’agit d’un paysage montagneux. Mais la pureté du lieu et sa beauté en font en site exceptionnel, qui, à mes yeux, passe devant Death Valley et ses allures de désert. Chaque vue est sublime, grâce aux montagnes, aux eaux limpides, aux forêts mais aussi à la faune très présente (voire trop avec des écureuils grassement nourris et omniprésents).

Le site est à la fois très bien protégé et mis en avant. de très nombreuses activités permettent d’en profiter et tout est aménagé pour preserver la nature.

Notre programme fera l’objet d’un autre billet. En attendant, quelques humbles conseils pour les voyageurs
Go east ! La partie « est » du parc est très différente de la vallée (ouest) et vaut largement le détour.
– Attention cependant car la seule entrée à l’est du parc est fermée de novembre à mai (selon l’enneigement)
Lee Vining est un lieu de halte intéressant lorsque l’on vient de Death Valley
Réserver à l’avance facilite grandement la tâche
– La location de vélos est assez décevante (et chère)

Tous les articles sur ce road trip américain sont ici


Archives

Le son

(Nb de titres)

anti_bug_fck

Aimez moi :-)